mardi 22 novembre 2011

Le jeu des sept erreurs

Il s'est passé un truc terrible ce matin. Oh non, on ne parlera pas de la situation politique belge. On est vacciné. Rien n'est dramatique en Belgique. Ou plutôt tout l'est. Non, je veux parler du décès de Danielle Mitterrand. Mais pas du décès lui-même. Bon, c'est toujours triste, et le personnage devait sans doute être salué. Mais soit, la vie n'est pas éternelle. Non, ce qui est arrivé ce matin est bien pire que le décès de Danielle Mitterrand: on a appris la mort de l'orthographe! L’Élysée, suite à la disparition de la veuve de l'ancien président, a publié un communiqué de presse pour lui rendre hommage. Le texte comprenait, d'après tous les journalistes, six fautes d'orthographe. Et la nouvelle a circulé. Incroyable. L’Élysée ne sait plus écrire! Six fautes d'orthographe sur une demi-page! Il y a même eu une dépêche de l'Agence France Presse à ce sujet. C'est dire si l'information a été lue, relue et republiée sur tous les sites des journaux du monde entier. Heureusement qu'il y a encore des journalistes qui connaissent le français! Le seul problème, c'est qu'il n'y a pas six fautes dans le texte de l’Élysée, mais sept.

3 commentaires :

  1. Sans compter "à l'ensemble sa famille"...

    RépondreSupprimer
  2. et suivant les journalistes, y'avait 4,5 ou 6 erreurs.

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi, on dit le "Président" de la République, pas "président". ==> +2 fautes ?

    RépondreSupprimer