dimanche 27 novembre 2011

Google Fric View

Cette semaine, on a lancé une application qui fait peur à beaucoup de Belges : « Google Fric View ». Sur une cartographie détaillée du pays, on peut y visionner toutes les façades de maison et les voitures qui sont garées devant. Il y a eu des plaintes. Les gens ont peur pour leur vie privée. En pleine crise budgétaire, ils n'ont pas forcément envie de dévoiler ne fut-ce que la partie déjà visible de leur train de vie. Cela dit, tout le monde n’est pas sur Google Fric View. Par exemple, on ne voit pas la façade de ceux qui ont une énorme propriété avec un chemin d’entrée privé, inaccessible à la voiture qui prend les photos. On ne voit pas non plus celle de ceux qui vivent perchés au 11ème étage d’une tour, dans l’anonymat des cités sociales. Ni celle de Lady Gaga qui déclarait cette semaine ne pas avoir de maison. Et encore moins celle des SDF, logique! En fait, les super riches et les super pauvres sont exclus de l’application. On y trouve que le Belge lambda avec sa bête baraque qui donne sur la rue. C’est peut-être cela la définition de la classe moyenne : ce sont les gens dont la façade de maison est visible sur Google Fric View.

3 commentaires :

  1. La question qui reste à résoudre : Google Street View, à quoi ça peut bien servir ? Sérieusement…
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. çà va juste servir à fournir la liste des maisons qui ne sont pas équipées de système d'alarme aux voleurs potentiels, même plus besoin de perdre son temps à tourner dans les rues, c'est beau le progrès ...

    RépondreSupprimer