lundi 14 novembre 2011

Du G1000 au G1

Pas facile, ce G1000. Il fallait d'abord trouver 1000 citoyens représentatifs. Encore faisable. Dommage, 300 ne sont pas venus. Puis, il a fallu garder un G32. Puis un G6. Et toujours moins pour désigner au final le « G1 »: « l'Elu » qui va représenter tous les autres. Il fallait qu'il soit représentatif. On l'a trouvé. Il s'appelle "G-rare". G-rare est fonctionnaire enseignant en pause-carrière mais également chef d'entreprise syndicaliste au chômage. Il tient un petit commerce de quartier ainsi qu'une grande entreprise internationale cotée en bourse. Il est aussi militaire de carrière. G-rare est métis et il n'est ni Wallon ni Flamand. Il est né dans un autobus sur la frontière linguistique et maîtrise parfaitement les deux langues. G-rare a une voiture de société, mais la dépose à la gare pour prendre le train. Élevé dans une ferme, Gérard est sourd. Il est aussi muet, aveugle et paraplégique. Heureusement, il est ambidextre et doué en informatique, ce qui lui permet de communiquer facilement ses idées. Ah oui, détail important: G-rare est transsexuel. La première proposition politique de G-rare a été naturellement très consensuelle: « Désolé, mais je crois qu'on doit trouver 11,3 milliards. »

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire