lundi 24 octobre 2011

Mise en bière

Une étude américaine vient de démontrer que le cancer du poumon pouvait aussi être provoqué par l'abus d'alcool. Mais pas n'importe lequel: ce sont surtout les gros buveurs de bière qui courent un risque accru d'être emportés par cette terrible maladie. Et quand on parle de « gros buveurs », cela n'a rien à voir avec le poids. On vise les personnes qui boivent au moins trois bières par jour. Une minorité, quoi! Bien entendu, des mesures devraient être prises par les autorités. On se dirige probablement vers une interdiction totale dans les cafés et les restaurants, à l'horizon 2019. Mais que les patrons de bistrot se rassurent: il y aura une période transitoire. Ils pourront équiper leur établissement de « buvoirs », des petits espaces confinés, équipés d'extracteurs d'haleine et situés hors de la vue des enfants, où les clients pourront toujours « s'en vider une ». Au fond, jusqu'ici, les seuls grands gagnants de la course à la vie éternelle, ce sont les drogués du GSM: il n'y a encore aucun consensus scientifique pour bannir les téléphones portables. Mais c'est clair que les cafés auront beaucoup changé en quelques décennies: ils finiront par bien porter leur nom, en ne servant plus que des boissons chaudes... Prudence toutefois, le café, ça rend nerveux!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire