jeudi 1 septembre 2011

Vers la fin des rédactions en ligne

Profitons de l’arrivée d’un nouveau rédacteur en chef au Soir pour lancer un appel: arrêtez avec votre « rédaction en ligne » ! Historiquement, cela se justifiait. Les « anciens » journalistes ne maîtrisaient pas le Web, le média était jeune, les habitudes trop ancrées. Mais en 2011 ? Allez-vous condamner à vie ces petits rédacteurs copieurs-colleurs à passer leur journée à surfer pour relater les buzzs, les ragots et les anecdotes sans intérêt ? Oui, car il y a quelque chose qui a été mal compris : le journalisme en ligne, c’est 'publier' en ligne. Cela n’est pas se documenter exclusivement sur le web. C’est vrai, est-ce que vos journalistes « papier » font leurs enquêtes par courrier postal uniquement? Non ! Autrefois, ils allaient dans les cafés, les restaurants, les réunions secrètes, à l’arrière des bâtiments, sur des parkings déserts la nuit. Pourquoi ne donneriez-vous pas l’occasion à vos journalistes web de sortir un peu ? D’aller voir le monde et de nous le ramener tel qu’il est, sur papier ou sur écran, mais tel qu’il est ! Ce sera sans doute moins marrant, mais on retrouvera un quotidien de qualité. Et vos journalistes auront peut-être de nouveau envie de signer leurs articles.

1 commentaire :

  1. Journaliste "en ligne" d'un média bien connu, je plussoie cet excellent billet. De notre côté, on dresse le même constat. Mais les mentalités des "grands patrons" sont hélas souvent bien loin des nôtres. Certains -beaucoup ?- estiment que le web n'est qu'une "vitrine" des productions des "vrais" journalistes. Mais tout cela va changer, j'en reste convaincu. Il le faut ! Aller dans les cafés, les restaurants et les réunions secrètes, je ne demande que ça ! Merci pour ces billets qui piquent toujours là où ça fait du bien ! Belle journée,

    RépondreSupprimer