jeudi 8 septembre 2011

"Si j'avais su, j'aurais pas venu!"

Attention si vous allez au cinéma dans les semaines qui viennent. Ça va être compliqué. En effet, à une semaine d'intervalle, sortent deux films: « La guerre des boutons », et « La nouvelle guerre des boutons ». Vous connaissez sans doute l'histoire: deux producteurs se sont disputés pendant des mois pour récupérer ce projet de réadaptation de l'œuvre, dont les droits étaient tombés dans le domaine public. Ils ont discuté, ils ont négocié, mais leur égo l'a emporté: ils n'ont jamais pu se mettre d'accord. Résultat: chacun a fait son film de son côté, avec un budget semblable et des castings différents mais bien fournis en stars françaises. Du coup, beaucoup de gens vont hésiter: « La guerre des boutons » ou « La nouvelle guerre des boutons »? Finalement, cette bataille aura surtout fait le buzz et on aura beaucoup reparlé du film original d'Yves Robert, « La guerre des boutons », sorti en 1962 et basé sur le roman éponyme de Louis Pergaud. Un film magnifique, qu'il était temps de ressortir des archives, et qui sera peut-être le grand gagnant de ce conflit absurde. C'est un peu comme les discussions sur la réforme de l'état: tant que chacun croit avoir la bonne nouvelle version de la Belgique, c'est l'ancienne qui perdure. Et en cas d'échec, il n'est pas étonnant qu'on entende, au 10 rue de la Loi, une voix pleurnicharde dire: « Ah ben alors, si j'avais su, j'aurais pas venu! »

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire