vendredi 16 septembre 2011

Nouvelle figure montante au CD&V : Oliver Mijngijn

Le départ annoncé de plusieurs personnalités politiques de premier plan au CD&V a créé un grand vide dans ce parti, qui doit rapidement se trouver de nouveaux visages pour assurer l’avenir. Parmi ceux-ci, un inconnu a fait son apparition : Oliver Mijngijn. Il se présentera en périphérie avec un positionnement très dur sur le plan communautaire. Il a d’ailleurs refusé de répondre en français, dans le bref entretien qu’il nous a accordé.
13lignes : Vous êtes un ancien bruxellois. Pourquoi s'installer en périphérie ?
O. Mijngijn : Nu dat BHV is gescindeerd, het is onmogelijk in Brussel voor mij om nog politiek te doen. Ik moet dus een andere "créneau" vinden. Ik heb een huis gekocht in Sint-Pieters-Leeuw. Ik wil de Rand flamandiseren. Minder Frans, meer Oliver!
13lignes: Oui, mais paradoxalement, votre néerlandais sonne un peu étrange.  
O. Mijngijn : Ja, ja, inderdaad, maar het is mijn moedertaal niet. Ik wil tonen dat iedereen kan Nederlands praten. In mijn geval, is het politiek noodzakelijk geworden.
13lignes: Vous parlez bizarrement, on a l’impression que vous trafiquez votre voix…
O. Mijngijn : Stemmen zijn altijd belangrijk in de politiek !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire