Pages

mardi 6 septembre 2011

Après l'échec du #klout, voici le #klet

Bon je vous préviens tout de suite : ceux qui n’utilisent pas Twitter peuvent quitter immédiatement cette page car ils ne vont rien comprendre. Et pourtant, c’est simple. Sur les réseaux sociaux, les gens veulent connaître leur "influence". Et depuis peu, on ne parle plus que du #klout. Le "Klout", en gros, c’est une espèce d’algorithme hyper-compliqué qui calcule une sorte de note globale, basée sur toutes tes interactions avec les réseaux sociaux et censée représenter le pouvoir d’influence d'un internaute. Mais ça ne marche pas. Car le #klout ne sait pas lire, et donc avec le klout, le Premier ministre a moins de pouvoir que le dernier des geeks adolescents illettrés. C’est pour ça que 13lignes a créé le #klet, le nouvel indice d’influence sur Twitter. L’équation est simple : le #klet est égal au nombre d’abonnés divisé par le nombre de tweets. Comme dans la vraie vie, il y a des gens qui parlent beaucoup et que personne n’écoute. Et il y a des gens qui disent un mot de temps en temps mais qui sont directement suivis. Donc, si en ayant publié 1000 tweets, vous avez 500 abonnés... Ça veut dire que vous avez un bon #klet. Si vous avez publié 10.000 tweets et que vous n'avez que 200 followers, ça veut dire que vous êtes vous-même une klette ! Allez, à vos calculettes !