mardi 30 août 2011

Combien coûte un enfant ?

Chaque année, c’est la même chose. A la rentrée des classes, les médias font des reportages sur le thème : « Combien coûte un enfant ? ». Avec des témoignages de parents au rayon papeterie, des mamans qui se plaignent du prix des activités extrascolaires, d’autres qui fustigent la course aux vêtements de marque dans les cours de récréation. C’est compréhensible. C’est vrai, un enfant, ça coûte cher. Ce qui est étrange, c’est qu’on ne fait pas d’articles sur : « Combien payez-vous par mois pour posséder une voiture ? » ou « Quel est votre budget 'bières' par semaine ? », ou encore « Avez-vous réellement besoin d’une troisième télévision ? » Bref, toutes ces dépenses où il y aurait moyen de se contenir, on n’en parle pas. Par contre, la seule dépense où on n’a pas vraiment le choix, on en fait un sujet! Comme si on pouvait décider de revenir en arrière. C’est vrai qu’écouter les plaintes de parents fauchés début septembre ne donne pas envie de procréer. Mais pour ceux qui ont déjà des enfants, il n’y a pas vraiment de solution. A part éventuellement l’abandon ou la noyade. Des pratiques qui, nous le rappelons, sont totalement illégales !

1 commentaire :

  1. Ou alors le prêt ou le don d'enfant, mais ces pratiques deviennent désuetes.
    Dans la même veine, les journalistes évoquent rarement si pas jamais les adeptes de la "récup zéro", qui vont TOUT racheter alors qu'ils ont certainement déjà douze gommes et dix-huit crayons ordinaires dans leurs armoires (ben oui évidemment, ça réduit la note de frais...), les 175 EUR par enfant versés par les allocations familiales à chaque rentrée des classes et les bobonnes, parrain, nanou, tantine, grand-maman ou bon-papa qui contribuent parfois un petit coup à la rentrée des classes.

    RépondreSupprimer