jeudi 18 août 2011

Belgique: reprise des méta-négociations

Ce matin, à la radio, un négociateur fédéral a dit : « Une négociation, ce n’est pas de dire ‘ce qui est à moi est à moi et on discute de qui est à toi’, une négociation, c’est chacun vient avec ses idées autour de la table et on en parle. » Cette intervention confirme notre pressentiment. Au plus le temps passe, au plus le nombre d’éléments sur lesquels il y a un accord ou une compréhension mutuelle diminue. On en est presque arrivé à une méta-négociation, où l’on tergiverse sur la signification même de ce que l’on est en train de faire. Si cela continue comme ça, on devra bientôt discuter sur le sens du mot « politique ». Puis un jour, sur le mot « humain » ou « table ». Avec des discussions commençant par « Un être humain, ce n’est pas cela » ou « Nous n’avons pas la même conception de ce qu'est une table!» Bref, l’issue de la crise semble s’éloigner chaque jour un peu plus. Et ce désaccord grandissant pourrait carrément perturber l’agenda, car tôt ou tard, il n’y aura plus d’accord non plus sur les dates et les heures. « Il y a un consensus du côté francophone pour dire qu’on est bien jeudi. Mais certaines voix au nord du pays prétendent qu'on est mercredi!»

1 commentaire :

  1. Ah ! Je viens de comprendre le surréalisme belge !
    Merci !
    :-)

    [Excellent billet, très juste sur la situation en cours. J'ai lu un article dans lequel on estimait à 50% de chance d'arriver à un accord. D'ici là, je pense qu'on arrivera à laNoël ! :-) ].

    RépondreSupprimer