jeudi 21 juillet 2011

Le plus pays qui est le mien

Avec de tristes records comme dernière belge blague
Et des vagues d’insultes qui ne font plus de vagues
Et des politiciens qu'les événements dépassent
Et qui ont à jamais l'humeur à marée basse
Avec infiniment de notes à venir
« Alea jacta est », écoutez le mourir
Le plus pays qui est le mien

Avec une dette géante pour unique compagne
Le budget fédéral comme mât de cocagne
Et la pauvre Bruxelles qui toute seule enrage
Et les négociations pour unique voyage
Et notre Roi des belges qui se traîne en peignoir
Et des flamands à l’ouest prêts à lui dire « au revoir »
Le plus pays qui est le mien

Avec une note si basse qu’un trader s’est pendu,
Avec une presse si lasse qu'a rien à raconter
Avec une Flandre si Bart qu’on rêve de décamper,
Avec l'élan du Nord qui voudrait tout lâcher
Avec l’élan du nord, écoutez le craquer,
Le plus pays qui fut le mien

(co-écrit avec Anathème)

1 commentaire :