jeudi 21 juillet 2011

Une facilitatrice nommée dès ce soir?

Jusqu'ici, aucune mission royale n'a été confiée à une femme pour résoudre la crise politique. Le Palais a donc décidé de nommer une facilitatrice. Et pour jouer à fond la carte de la diversité, il a choisi une femme noire, handicapée et aveugle. Est-ce le signe d'un tournant dans les négociations? La première concernée, Géraldine, répond à nos questions.
13lignes: Que pouvez-vous apporter de plus à la situation actuelle?
G.: Je suis avant tout une femme. Une approche féminine est peut-être nécessaire pour apaiser les esprits. Et puis, je suis aveugle. Je peux porter un regard neuf sur les problèmes.
13l: Oui. Vous êtes également d'origine africaine, n'avez-vous pas l'impression...
G.: Là, je vous arrête! Je ne suis pas la noire de service! Cela dit, le pays a peut-être besoin d'un effet « Obama » pour se donner un nouvel avenir.
13l: Vous vous déplacez en chaise roulante. Comment allez-vous organiser les entrevues?
G.: Mais enfin, je me déplace sans problème! Et ceux qui marchent n'avancent pas beaucoup plus vite! Et puis, pour atteindre une majorité des deux tiers, un siège de plus peut être utile!


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire