dimanche 17 juillet 2011

Google, petit joueur

Franchement, la décision de Google de ne plus indexer les journaux francophones, c'est un peu mesquin. Petit joueur, va! Tant qu'à être cynique, le moteur de recherche aurait pu aller bien plus loin. Par exemple, il aurait pu trafiquer les codes pour que les lecteurs qui cherchent des articles du Soir tombent uniquement sur ceux de La Libre. Et vice versa, histoire de semer un peu la zizanie entre les concurrents. Mieux: Google aurait pu faire en sorte que ceux qui lisent le journal économique « L'écho » n'aient plus accès qu'à des articles de la DH. Par exemple, quand un investisseur s'intéresse à la dette, il tombe sur l'article: « Marcinelle: Il paye ses dettes en prostituant sa fille! ». Un cadre veut comparer sa rémunération? Il tombe sur un dossier spécial: « Salaires des ministres: nos politiciens s'en mettent plein les poches! ». Et celui qui veut connaître les taux de change, trouve l'inévitable: « Drame à Mol: elle s'étouffe avec une pièce de 2 euros! ». Google aurait pu aussi trafiquer les dates et faire remonter des vieux papiers obsolètes. Par exemple, en cherchant les dernières nouvelles du gouvernement, on tomberait sur des vieux titres comme « Le formateur jette l'éponge » ou « L'impasse totale ». Ah ben non, là ça n'irait pas...




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire