jeudi 7 juillet 2011

Comment répondre à une note de formateur ?

Afin d’aider les responsables politiques, 13lignes sort en extrême urgence un guide pratique pour les aider à formuler une réponse à la note du formateur. Plusieurs formules possibles:
« Oui » : Signifie qu’on est d’accord avec tout. Très rare et très risqué, surtout quand on n’a pas lu les notes en bas de pages.
 « Oui, mais » : Réaction courante. Permet de rester positif et ouvert, tout en gardant une option pour tout foutre en l’air par la suite.
« Non, mais… » : Généralement très mal perçu, surtout quand la note fait plus de cent pages. Manque de respect pour le travail des secrétaires et des traducteurs.
« Non mais ! » : Avec cette ponctuation, signifie qu’on trouve la note exagérée et le formateur sans-gêne.
« Mais non ! » : Réaction d’indignation, quand la note est vraiment provocante. Variante bruxelloise : « Non peut-être ! »
« Mais oui… » : A dire sur un ton dubitatif, éventuellement suivi d’un 'c’est cela'. Signifie qu’on ne croit même pas ce qu’il est écrit dans la note.
« Mais, mais, mais ! » : Autre réaction d’indignation. Signifie que la note va vraiment trop loin.
« Oui-oui » : Personnage célèbre dans la littérature pour enfant. Pas pertinent dans ce contexte.

2 commentaires :

  1. Vous avez oublié :"Non, peut-être"


    http://mediatheque.lesoir.be/v/le_kroll/712NO_TEXT.jpg.html

    RépondreSupprimer
  2. « Mais non ! » : Réaction d’indignation, quand la note est vraiment provocante. Variante bruxelloise : « Non peut-être ! »

    RépondreSupprimer