lundi 11 juillet 2011

13lignes organise la première journée sans problème communautaire

Vu le désintéressement croissant du public pour la crise politique belge, il est grand temps de tirer la sonnette d'alarme : « Y en a marre ! » Marre des petits jeux, des phrases en latin, des « buzz » anecdotiques, des allers et venues en Audi A8, des directs commentés pour ne rien dire, des analyses de politologue qui commencent par "Il y a 5 cas de figure"... Marre des éditions spéciales, des drapeaux régionaux, marre des cartes de Belgique erronées, marre des bourgmestres non-nommés mais connus, marre des mots en « -eur », marre de ce cirque où l’on s’étonne de voir se produire quelque chose qu’on a déjà annoncé la veille, marre des entretiens bilatéraux, marre des « sujets qui fâchent », marre des « vrais problèmes des gens », des vieux sages qui s'expriment. Le mardi 26 juillet, 13lignes organise la première journée sans problème communautaire. Ce jour-là, pas une ligne sur la crise politique, pas une photo ! Même si la NVA propose de refédéraliser l’enseignement, même si Flahaut inaugure la piscine de Nivelles en maillot de bain ! Rien le 26 juillet. Repos. Le pays en a besoin. Et vous verrez, alors, on sera d'accord sur tout.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire