mercredi 15 juin 2011

Les Etats-Unis proposent une solution au mal belge

Après un an de négociations, on savait que la solution à la crise politique finirait par arriver de l’étranger. C’est bien normal. Si on n’arrive plus à s’accorder entre nous, à un moment donné, il faut faire appel à une aide extérieure. Comme les marchés ne veulent pas nous attaquer, c’est finalement un américain qui propose un remède simple, quoiqu’un peu radical, pour en finir avec le mal qui ronge notre pays. Cela tient en quelques mots : « Tuons tous les Belges ! ». « Let’s kill all the Belgians ! » Ce petit livre, publié par un certain Danny Wind, est sous-titré, sans équivoque : « Petit guide du génocide destiné aux enfants ». Bon sang, mais c’est bien sûr ! Pourquoi n’y a-t-on pas pensé plutôt ? De toute façon, quelles sont les alternatives ? On ne peut plus démissionner. On ne peut plus négocier. On ne peut plus voter. On ne peut plus élargir le gouvernement en affaires courantes. La seule solution est donc l’extermination pure et simple de l’ensemble de la population belge, politiciens compris. Les arguments de l’auteur pour motiver les enfants génocidaires ne manquent pas: les Belges n’ont jamais rien inventé à part la gaufre. Ils n’ont pas de culture. Ils n’ont pas d’identité, etc. C’est vrai. A part quelques Chokotoffs, qu’est-ce qu’on fait encore ici ?

2 commentaires :

  1. Une alternative (un peu) moins radicale est avancé par certains depuis plusieurs années. Elle consiste à supprimer la Belgique : plus de Belgique, plus de problème.

    RépondreSupprimer
  2. Et voilà, c'est annoncé aujourd'hui: même les Chokotoffs fabriqués en Belgique, c'est fini...

    RépondreSupprimer