jeudi 9 juin 2011

Le mouvement des « résignés » s'étend!

Vous l'avez peut-être remarqué: le mouvement des « résignés » est en train de prendre de l'ampleur, lentement mais sûrement. Ils n'étaient que quelques-uns au début. On y a pas prêté beaucoup d'attention. Mais petit à petit, les « résignés » sont de plus en plus nombreux et occupent des endroits stratégiques dans nos villes. On les retrouve dans les supermarchés le samedi ou dans de bonnes tavernes le dimanche, où ils prennent de longs repas copieux. On ne connaît pas les revendications exactes de ce mouvement. On sait juste que les « résignés » sont âgés et ne travaillent plus. Ils sont souvent aisés et propriétaires de plusieurs maisons ou appartements. Ils ont profité des belles années du plein emploi et des prix accessibles sur le marché de l'immobilier. Ils ont pu faire une carrière complète et stable. Ils reçoivent chaque mois une belle pension. Malgré cela, les « résignés » ont continué à avoir un comportement de consommation défensif. Ils sont très économes, et c'est leur force. A eux seuls, ils seraient capables de rembourser la dette de l'état. Mais ils préfèrent attendre et se contentent de glisser, de temps en temps, un billet dans la poche de leurs petits-enfants « indignés ».

1 commentaire :

  1. Les résignés ne sont plus dans l'attente !
    :-)

    [Magnifique article ! :-) ]

    RépondreSupprimer