dimanche 12 juin 2011

Le docteur « J'vais dire », premier ministre?

Le docteur « J'vais dire », qui a provoqué le scandale récemment en envoyant sa compagne à sa place en visite chez une patiente, n'en finit pas de faire parler de lui. A présent, ce sont les politologues et les experts en ressources humaines qui analysent le personnage. Et selon ces derniers, le docteur aurait toutes les qualités pour devenir un bon premier ministre dont la Belgique a tant besoin. Un spécialiste en communication politique s'explique: « Le docteur 'j'vais dire', malgré son erreur, a toujours gardé son sang-froid! C'est une qualité importante pour un homme d'état. Et puis, il a pris ses responsabilités et n'a pas fui les caméras. Il y a aussi un côté très didactique dans sa façon de communiquer, notamment quand il raconte pourquoi la seringue récupérée dans la poubelle n'était pas dangereuse. » Un politologue de renom embraye: « Il témoigne aussi d'une grande authenticité. Il garde un côté proche des gens, notamment quand il parle de son amour pour sa compagne. C'est un atout. » Mais c'est surtout du côté des experts en management que le docteur « J'vais dire » est bien coté: « Il a une qualité essentielle à toute fonction de pouvoir de haut niveau: il sait déléguer! »

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire