lundi 6 juin 2011

La trêve des concombres

Les journalistes francophones sont en colère. Il y a eu, ces derniers jours, une véritable inégalité de traitement dans la profession entre le nord et le sud du pays. Je veux parler de la fausse crise des concombres espagnols. Eh bien oui! Dans la presse néerlandophone, cette mise à la une du légume soi-disant meurtrier, a permis à des dizaines de journalistes de faire un excellent jeu de mot en titre de leur article. Car en Flandre, la période traditionnellement calme au niveau de l'actualité est appelée « Komkommertijd », littéralement « le temps des concombres ». C'est l'équivalent de notre « trêve des confiseurs », quand le monde politique et une bonne partie de la population sont en vacances. Alors vous imaginez les jeux de mots? (« Komkommertijd voor export naar Duitsland ») Trop facile! En français, par contre, à part des comparaisons scabreuses entre la présomption d'innocence du concombre et celle de DSK, il n'y avait pas grand chose à se mettre sous la dent! C'est injuste. On demande donc aux autorités allemandes d'évoquer rapidement une possible contamination des bonbons Haribo, histoire d'entrer en guerre avec les confiseurs.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire