lundi 13 juin 2011

"Je vais vous dire la vérité"

Le fossé qui sépare le citoyen des politiques n'a jamais été aussi grand. La crise de confiance est réelle. L'explication est à chercher dans cette manie qu'ont les politiciens d'utiliser des formules étranges dans leurs interviews. Vous avez remarqué? Ils placent souvent dans leurs interventions des « Je vais vous dire la vérité... », ou bien « Et sur ceci, je veux être transparent... » ou encore « Sur ce point, je vais être très franc avec vous... ». Le fait d'insister là-dessus ponctuellement donne une drôle d'impression. Un peu comme si le reste du temps, quand ils ne précisent rien, eh bien en fait, ils racontent des bobards, ils cachent des choses ou sont les pires des faux-culs. Bien sûr, ce ne sont que des formules pour asseoir l'authenticité de leur communication. Cela ne signifie pas qu'ils sont des menteurs la plupart du temps. Nous ponctuons tous notre discours, sans le savoir, par ce genre de formules toutes faites. Mais il faut éviter de semer le doute. Un médecin wallon a trouvé récemment les mots qui gardent toute neutralité. Il se contente d'insérer un « J'vais dire » de temps en temps. C'est simple, neutre, efficace. Bien sûr, il ne faut pas en abuser, au risque d'alourdir le message.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire