mercredi 9 mars 2011

Vieillir sans langue de bois

C'est en apprenant la nomination de Frédéric Cauderlier - jusque là journaliste politique et présentateur de l'émission “Sans langue de bois” sur RTL - au poste de porte-parole du MR, que j'ai compris que j'avais vieilli. Autour de 35 ans, il y a une période où on ne sait plus très bien si on est encore jeune ou déjà “un peu plus âgé”. Et il faut ces événements symboliques pour prendre conscience qu'on est quand même déjà “un petit peu plus vieux”. Quand Frédéric passait en face caméra au JT de temps en temps, tout allait bien. Je pouvais dire “Ah, tu as vu celui-là, il a fait ses études de communication en même temps que moi. C'est un journaliste qui monte!” Puis, les années passent, et finalement l'ex-collègue de promotion 1999 a déjà réalisé une étape importante dans sa carrière, et fait un bond en avant. Il y a d'autres signes. Récemment, je disais à un collaborateur de 26 ans qui venait de rompre: “Bah, tu as le temps, profite! Tu es encore jeune...”. Oups! Cette phrase que j'ai tant entendue dire à mon sujet, voilà qu'elle s'est immiscée dans ma propre bouche. Mais bon, ce n'est rien à côté d'une évolution de carrière. Merci Frédéric, et “félicitations, vieux”!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire