samedi 19 mars 2011

Revue et corrigée

L'événement de la semaine, ce n'est ni le Japon ni la Libye, mais bien le changement de nom du magazine Télémoustique, qui s'appelle désormais « Moustique ». C'est assez logique. Ce n'est pas que la télévision est morte. Mais franchement: qui consulte encore les programmes sur papier et s'écrie soudain: « Oh tu as vu? Mardi soir, ils jouent 'La grande vadrouille' à 21h! On va essayer de rentrer tôt à la maison pour le voir, hein ma chérie? ». Aujourd'hui, les gens visionnent le JT sur le web, louent des DVD ou regardent des émissions à la demande. Le core-business du Télémoustique ayant changé, le nom devait suivre. Un proche concurrent est passé par les mêmes mutations. Le Ciné-Télé-Revue s'appelait au départ « Théatra Revue », à l'époque où le théâtre était le principal divertissement. En 1945, il devint « Théatra-Ciné-Revue ». Mais bien vite, le grand écran avait détrôné les planches: on passa à « Ciné-Revue ». Dans les années 80, âge d'or de la télévision, on le nomma « Ciné-Télé-Revue ». Et aujourd'hui, on s'apprête, douloureusement, pour suivre le mouvement, à le rebaptiser en « Revue ». Mais la décision passe mal en interne.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire