mardi 15 mars 2011

Naissance d'une poète sur Twitter

La petite souhaitait vite une réussite sans limite. Très vite, elle s'est instruite et s'est ensuite inscrite sur le site aux mille tweets qui s'ébruitent. Elle débite quelques pépites écrites. Et de façon subite, sa réussite fortuite s'est construite sur un tweet sans mérite, mais qui suscite les visites, et invite, sans limite, ses acolytes à rejoindre sa suite. La petite tweete et retweete, les excite et les incite à ce que ses tweets se récitent. Elle est vite sur orbite et lévite. Ses parasites la félicitent. Elle évite qu'on l'imite mais très vite, plébiscite la redite, et périclite. Et ainsi de suite, jusqu'à dépasser les limites: sous amanite et sous shit, la petite pète une durite. Elle récite les rites illicites qui l'habitent, invite les bites aux tripartites interdites, incite à l'explicite. Sa conduite la discrédite et irrite sa suite qui hésite, prend la fuite et sollicite d'autres tweets. Proscrite, la truite maudite se sent cuite, détruite et déconfite. Elle médite et cogite. Elle quitte le site et ses mille tweets, et s'invite sur d'autres surfaces anthracites. Ses pépites écrites ressuscitent. La petite a de nouveau la frite. Ses rimes érudites crépitent jusque parmi l'élite, qui déjà milite pour qu'un jour, sans doute, on l'édite.

1 commentaire :