lundi 14 mars 2011

Les risques du métier

Aujourd'hui, l'Organisation Mondiale de la Santé a déclaré “D’après ce que l’on sait pour l’instant sur les niveaux de radiation, le risque de santé publique est minime pour le Japon“. Et ça, c'est le genre de message qui fait très peur! Ben oui, car on se souvient des déclarations alarmantes de l'OMS lors de la crise de la grippe A. Et on a vu ce qu'il en était réellement ensuite. Il y a donc deux possibilités. Ou bien l'OMS est toujours extrêmement prudente dans ses observations, et dans ce cas, le risque est encore plus minime qu'annoncé. Il est, disons, “ultra-minime”, “infime”, voire carrément inexistant. Ou alors, l'OMS se trompe toujours! Quand elle dit que tout va mal, tout va bien. Et inversement. “La grippe A va tuer des centaines de millions de personnes”?. Eh non, perdu! “Le risque de santé publique est minime pour le Japon”? Non plus! Bref, il est fort probable que cette communication ne rassure pas tout le monde. D'autant plus qu'il y a peut-être une troisième interprétation: l'OMS a fait un jeu de mots! Quand elle dit qu'il y a un risque minime pour le Japon, peut-être ajoute-t-elle, dans une note en bas de page: “Par contre, pour les Japonais, ça craint.”!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire