vendredi 25 mars 2011

La vie éternelle

Une nouvelle étude indique que le tabagisme passif est plus répandu qu'on ne le croyait. Même dans les maisons et les appartements où personne ne fume à l'intérieur, il y a des traces de fumée. Et le phénomène serait plus important dans les logements collectifs. Les chercheurs avancent plusieurs explications. Les fumeurs ramènent à l'intérieur de la fumée de tabac résiduelle sur leurs cheveux et leurs vêtements. La fumée passe à travers les murs. Et les systèmes d'aération sont également pointés du doigt. Toujours est-il que l'étude nous indique bien le type de mesures vers lequel on se dirige à présent: interdiction totale de fumer dans les immeubles de logements et interdiction de recevoir chez soi des fumeurs ou de les côtoyer. Mais comment reconnaître un fumeur qui ne fume pas? Une brochure devrait paraître prochainement, pour aider à les identifier. On songe également à créer une sorte d'insigne, que les fumeurs devraient porter après un examen médical. Cela pourrait être un point jaune sur le bras, en rappel aux ravages de la nicotine sur les dents. Le but de l'opération étant toujours, on le sait, de permettre au plus grand nombre d'atteindre la vie éternelle.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire