dimanche 27 février 2011

Exclusif: un aspirateur s'exprime sur la réforme de l'état

Il est devenu difficile de trouver un interlocuteur qui a vraiment quelque chose à dire sur les négociations institutionnelles. Voilà pourquoi 13lignes a décidé, en exclusivité, d'interviewer un aspirateur sur la question. Le début d'une série exceptionnelle: « Les appareils électroménagers prennent la parole ».
13lignes: Comment vivez-vous les événements, en tant qu'aspirateur?
Hoover: Franchement, depuis les élections, on n'a entendu que du vent!
13lignes: Mais quel est votre avis sur le sujet?
Hoover: C'est clair qu'il faut un peu dépoussiérer la maison Belgique. Mais de là à vous donner un tuyau...
13lignes: Un de vos collègues est passé dans la salle de réunion du Sénat. Des révélations?
Hoover: C'est exact. J'ai eu l'occasion de lui en parler. Mais rien n'a filtré.
13lignes: Vous n'avez jamais songé à prendre un rôle actif dans cette crise?
Hoover: Si le Palais doit un jour nommer un aspirateur, je prendrai mes responsabilités.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire