lundi 7 février 2011

Arrêt au port

Des dizaines d'étudiants belges sont toujours bloqués à l'aéroport de Lanzarote aux Canaries, à cause d'une altercation au sujet du paiement d'un supplément de 40 euros, qui aurait contraint la compagnie Ryanair de les expulser de l'avion avant le décollage. C'est le problème du low cost. En démocratisant l'avion à outrance, on l'a transformé en un vulgaire transport en commun. Il ne faut dès lors pas s'étonner s'il rencontre désormais les mêmes problèmes que le bus ou le tram (resquilleurs, insultes au chauffeur, bagarres, etc.). C'est bête. Fallait faire l'inverse! Au lieu de réduire le service à bord des avions, il aurait plutôt fallu améliorer celui du tram ou du métro. Imaginez:”Mesdames et messieurs, je m'appelle Rudy, je suis le chauffeur de cette rame. Nous allons entamer notre trajet vers Stockel dans quelques instants. La température à destination est de 13 degrés Celsius. Veuillez attacher vos ceintures. Après le départ, un repas léger sera servi par notre équipe à bord, ainsi qu'une boisson rafraîchissante. Le voyage durera 18 minutes et nous ferons 14 escales. Nous vous souhaitons un agréable voyage. Au plaisir de vous revoir sur nos lignes”.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire