lundi 10 janvier 2011

Référendum?

C'est quand même pas compliqué. Il suffit qu'on organise un référendum avec une seule question: “Comment envisagez-vous une réforme profonde des institutions belges dans le sens d'une plus grande autonomie des entitées fédérées (régions ou communautés), accompagnée d'une responsabilisation sous forme d'autonomie fiscale dont l'importance reste à définir, ainsi qu'une solution négociée à inventer pour l'arrondissement électoral et judiciaire de Bruxelles-Halle-Vilvoorde et une nomination conditionnée ou non des trois bourgmestres non nommés de la périphérie ainsi qu'une révision globale ou partielle de la loi de financement qui tienne compte des nouveaux équilibres institutionnels et des compétences de chaque niveau de pouvoir en fonction de la dette nationale accumulée et indexée sur les dernières prévisions macro-économiques, tout en renforçant le niveau fédéral avec un gouvernement réduit mais de plein exercice qui puisse gérer le pays en appliquant une politique de gauche (ou de droite) représentative des différents courants qui traversent le pays, et cela en fonction des accords politiques encore à trouver? (répondez brièvement).

1 commentaire :

  1. Le référendum n'est pas constitutionnel en Belgique et pour changer la constitution il faut une majorité des 2/3. Un référendum ne sert donc à rien en Belgique.

    RépondreSupprimer