lundi 31 janvier 2011

"J'aime les files"

Non, il ne s'agit pas d'un pastiche de la célèbre chanson de Dutronc. D'après le bureau d'études Transport & Mobility Leuven, un navetteur qui se rend à Bruxelles pour travailler passe environ 300 jours complets dans les embouteillages sur une carrière de 35 ans! Ce scénario du pire est calculé sur le trajet le plus encombré de l'E40 Louvain-Bruxelles. Mais tout de même, ça fait réfléchir. Télétravail, transports publics, déménagement... Les solutions existent pour éviter l'enfer quotidien des bouchons. Par ailleurs, une autre étude réalisée à la demande de 13lignes publie un chiffre tout aussi inquiétant: un homme ou une femme politique belge passe, durant sa vie, environ 2000 jours complets à discuter de réforme institutionnelle! Le chiffre est calculé sur la durée moyenne d'une carrière politique en Belgique, c'est-à-dire 55 ans. Là aussi, des solutions sont à l'étude, comme l'interdiction des débats télévisés le dimanche, à laquelle les médias sont farouchement opposés. On songe aussi à faire une grande réforme de l'état qui évacuerait le sujet pour des décennies. Mais on constate qu'à court terme, cette option ne fait qu'aggraver le problème...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire