lundi 6 décembre 2010

Saint-Nicolas formateur

Cher Saint-Nicolas, cette année, je voudrais... un accord communautaire équilibré, mais pas à n'importe quel prix, pour une réforme des institutions fédérales qui donne plus de poids aux entités fédérées, avec plus d'autonomie fiscale aux régions, et une plus grande responsabilisation de celles-ci sur les politiques menées, notamment en matière d'emploi, tout en maintenant un socle fédéral important et remanié, avec un gouvernement stable, qui garantisse une sécurité sociale forte et la solidarité entre les communautés et qui donne un nouvel équilibre institutionnel pour au moins dix ans, parallèlement à une solution négociée sur la question de la minorité francophone habitant la périphérie de Bruxelles, qui, idéalement, devrait être refinancée pour pouvoir rencontrer ses défis de capitale du pays et de l'Europe, ce qui s'accompagnerait d'une réorganisation interne de ses institutions régionales et locales, avec l'objectif d'une plus grande efficacité, notamment afin de maintenir son attractivité économique et de développer l'emploi local. Mais bon, si tu ne trouves pas, tu peux aussi m'offrir une ferme Playmobil! Faut toujours avoir un plan B...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire