vendredi 10 décembre 2010

La grande cuisine pour les nuls

La vie m'a amené à être en contact avec le monde de la grande cuisine, qui n'est pas accessible à tous. Fascinant. Beaucoup d'idées reçues volent en éclat quand on rencontre les spécialistes du domaine. D'abord, contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce sont toujours des hommes. Loin de moi l'idée que la cuisine serait réservée aux femmes, mais que des hommes! Et alors qu'on pensait qu'une bonne cuisine était avant tout affaire de saveurs et de dosage, on se rend vite compte qu'il s'agit d'une question de mesures, d'agencement et de technologie. Quels que soient vos fournisseurs, la qualité d'une cuisine dépend moins de la fraîcheur des ingrédients que de la distance qui sépare l'évier du four, ou encore de la marque de l'électroménager. Dans la grande cuisine, une vitrocéramique bas de gamme ou une induction de luxe peut faire la différence jusque dans la cuisson d'un œuf sur le plat. Et attention, quand je dis 'grande cuisine', je parle d'au moins 25 m2. Mais le mieux est peut-être de vous renseigner vous-mêmes: ses représentants sévissent le long des routes nationales, derrière des enseignes colorées au nom enfantin (Oggi, Oxona, Mobalpu).

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire