dimanche 12 décembre 2010

Des restes de journalisme

On est entré dans l'ère Wikileaks du journalisme. Ou si vous préférez, le recyclage des déchets. L'article publié hier sur Lesoir.be en est un bel exemple: « Wikileaks: le Vatican 'antisémite' ». On commence par balancer trois mots-clés. A la limite, on aurait pu se passer du « le ». Le titre sonne comme une affirmation sans appel. Puis, on apprend qu'en fait, ce sont « des diplomates américains » qui disent cela. Et plus loin, on lit que cela concerne seulement « certains hauts responsables du Vatican » et que ce ne sont que des « restes de sentiments antisémites » (c'est quoi des « restes de sentiments antisémites? ») Enfin, on découvre la date de l'information: 2002. Sous Jean-Paul II. Le document accuse aussi « un responsable âgé d'origine française ». Ouf, avec un peu de chance, il est pensionné ou décédé depuis. Voilà, l'histoire est terminée. On ne connait toujours pas le rôle exact du Vatican pendant la deuxième guerre mondiale, mais on sait qu'en 2002, il restait un peu d'antisémitisme dans ses poubelles. Je ne suis pas un anti-Wikileaks mais ce serait bien si dans les rédactions, on retrouvait des restes de journalisme.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire