samedi 20 novembre 2010

Bonnet 16

Enfin! Le pape Benoît XVI a reconnu l'utilité du préservatif. Pour la première fois, après des décennies de positions arriérées sur la question, déjà initiées par son prédécesseur, le chef de l'église catholique a fait une déclaration positive sur l'usage du préservatif. Bon d'accord, il s'agit d'un premier pas timide qui ne concerne que « certains cas, quand l'intention est de réduire le risque de contamination ». Mais le pape ajoute que « cela peut quand même ouvrir la voie à une sexualité plus humaine, vécue autrement ». Bien sûr, les commentaires sont nombreux, souvent désabusés, et les titres de presse ironiques (Libération.fr: « Le pape retire (doucement) la capote de l'index »). Certes, le sida existe depuis plus de vingt-cinq ans et tout reste à faire. Mais tout de même, pour une fois, soyons positifs. Une bonne nouvelle, un signe d'ouverture et de modernité... venant de l'église catholique, cela faisait longtemps! Reste qu'au niveau du timing de la communication, il n'y a aucun progrès. Le pape qui autorise le préservatif dans certains cas, un 20 novembre, journée internationale des droits de l'enfant, c'est un peu limite...

1 commentaire :