samedi 23 octobre 2010

Dites 33

Vous pensiez en avoir fini avec les mineurs chiliens? Eh bien, c'est raté. Dernier épisode en date: la phrase « Nous allons bien, les 33, dans le refuge », écrite par un des mineurs bloqués pour faire savoir qu'ils étaient en vie, a été déposée au registre de la propriété intellectuelle afin de protéger son exploitation! En fait, il s'agit surtout d'empêcher le président du Chili d'utiliser cette phrase, qui a fait le tour des médias, à des fins électorales. Parce que pour le reste, la probabilité qu'une autre personne dans le monde souhaite utiliser la création « Nous allons bien, les 33, dans le refuge » est quand même très limitée. Évidemment, si je déposais la phrase « Faut acheter du pain pour demain », ou « J'ai fait le plein de la Hyundai » ou même «Il ne vieillit pas Julien Lepers », le risque que cela pose un problème juridique pour d'autres utilisateurs de ces phrases est énorme. Mais pour « Nous allons bien, les 33, dans le refuge », on est à l'aise. Une œuvre doit être un minimum originale pour être protégée. Par exemple, ma phrase « Vous commencez à nous les casser avec vos mineurs chiliens » a peut-être ses chances.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire