lundi 13 septembre 2010

Tu ne dysfonctionneras point

Dans une interview, l'archevêque a déclaré qu'il n'y avait pas de dysfonctionnement dans l'Eglise, « car le nombre d'abus sexuels commis en son sein ne représente qu'un très petit pourcentage des abus sexuels qui ont été commis et qui se commettent encore dans la société ». En clair, on est dans les statistiques, donc il n'y pas de quoi s'alarmer. C'est vrai que ces centaines de témoignages, étalés sur quarante ans, ce n'est pas grand chose. Après tout, si on viole des enfants un peu partout dans la société, pourquoi pas dans l'Eglise, hein? Tant qu'on reste dans la moyenne habituelle... C'est ce que je disais encore à ma voisine hier. Elle se plaint que son mari la bat. Mais je lui ai dit: « Tu sais, dans le quartier, il y a des femmes battues, mais pas plus que dans les statistiques officielles. Ton histoire ne m'étonne pas tellement! Si vraiment cela ne s'arrange pas, tu pourrais toujours éventuellement assassiner ton mari. Cela arrive dans un certain nombre de cas et je n'ai pas connaissance d'une telle affaire dans le coin récemment. Attends encore quelques mois, pousse-le du 5ème étage et tu verras, on devrait t'accorder une certaine clémence! »

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire