dimanche 29 août 2010

« Si tu n'es pas sage, le politologue va venir! »

Les négociations institutionnelles sans fin ont donné une très grande visibilité à un personnage méconnu jusqu'ici: le politologue. Ils sont des milliers chaque année à sortir de nos universités, car la fonction est très médiatisée. Il y a pourtant très peu d'élus, les télévisions ayant souvent leurs commentateurs attitrés. Heureusement, beaucoup de familles belges ont franchi le pas d'acquérir leur propre politologue de maison. C'est une personne qui joue un rôle d'observateur dans la vie familiale et intervient ponctuellement pour cerner les enjeux d'une situation donnée. Par exemple, à l'heure du repas, lorsque vous appelez vos enfants pour manger, il dira: « On voit bien qu'une série d'éléments ont été mis sur la table, mais que certains intervenants hésitent toujours à remettre le couvert car ils n'ont pas encore digéré le gros poisson qu'on a voulu leur faire avaler la veille. » Ou quelque chose comme ça. Il y a d'autres avantages, notamment pour les enfants qui ne veulent pas aller se coucher: « Si tu n'es pas sage, on va appeler le politologue! Et il va venir avec sa carte de Belgique ». « Non, non! Pas le politologue, ouaaaaaaaaaaain ! ».

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire