mercredi 18 août 2010

Le chien et l'ours

J'aime les articles qui commencent par « D'après une étude britannique » ou « Selon une enquête réalisée au Canada ». On en lit beaucoup pendant la trêve des confiseurs. Ce sont toujours des recherches aux conclusions surprenantes, mais dont on ne sait trop que faire. Cette semaine encore, deux études ont retenu mon attention. La première a démontré que la présence d'un chien sur le lieu de travail augmenterait la créativité, la bonne entente et la productivité des collaborateurs. La seconde indique qu'un adulte sur trois avoue dormir encore avec son nounours (sic). Que faire de ces affirmations? Dormir avec un nounours à 30 ans passés n'est, en soi, pas répréhensible. Quant à amener son chien en réunion, je crois que mes collègues ne sont pas prêts pour cela. Non, je pense que ces recherches sont juste là pour nous faire sourire un peu. Mais comme toujours, je ne peux m'empêcher de faire le lien avec l'actualité belge, en me disant que sur les sept négociateurs, il y en a forcément au moins deux qui s'endormiront ce soir dans les bras de Winnie ou Paddington; et qu'avec un bon labrador, on pourrait réformer nos institutions en quelques jours.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire