jeudi 13 mai 2010

Vivement l'alternance

Eh non, nous n'allons pas parler de politique. Vous avez eu peur, hein? Parlons plutôt de ce phénomène qu'on a tous connu un jour: une suite d'événements se produit et tout d'un coup, on a l'impression de les avoir déjà vécus. Vous avez tous dit cette phrase: « C'est marrant, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu cela ». Il paraît qu'il y a une explication scientifique, un truc de décalage horaire dans le cerveau, trop compliqué à expliquer en treize lignes. Prenons un exemple, de ces jours-ci: il fait gris et très froid, le gouvernement est démissionnaire, une grande catastrophe écologique est en cours, un avion s'est écrasé, c'est la crise sur les marchés boursiers... On a un peu l'impression qu'un être supérieur a sélectionné l'option « passage en boucle » sur sa chaîne d'événements. Un peu comme un chargeur CD dans une voiture, où ce sont finalement toujours les mêmes chansons qui reviennent. Ce qu'il faudrait faire, c'est s'arrêter sur le bord de la route, et changer de disque une bonne fois pour toute. Facile! Et dire qu'il y a des gens qui ne veulent pas aller voter...

1 commentaire :

  1. Voter c'est bien mais quand le citoyen sait que son vote est confisqué ça sert à quoi ? L'alternance c'est changer de disque pour en remettre un qui va nous bassiner de la même manière. La démocratie est confisquée depuis longtemps par les dominants. Alors pourquoi aller voter ? Qu'est ce que celà change au final ? Si je vote encore c'est pour éviter les extrême mais ça fait longtemps que j'ai perdu toute illusion...

    RépondreSupprimer