jeudi 18 mars 2010

Voie de garage

Ils l'ont dit à la télé: le stress augmente dans le monde du travail. Deux personnes sur cinq en seraient victimes. Et ce n'est pas toujours la surcharge de travail qui en est la cause. Parfois c'est l'inverse. Dans les entreprises en restructuration, beaucoup de gens se retrouvent sur des voies de garage. On ne leur donne plus de nouveaux défis. Ils n'ont presque plus rien à faire. Pendant les réunions d'équipe, certains collaborateurs sont laissés sur le côté. On ne s'intéresse plus à eux. On ne leur pose plus de questions sur l'état d'avancement de leurs projets. Le sentiment d'inutilité finit par s'installer, et avec lui, un doute croissant sur les compétences et une perte d'estime de soi. Qu'est-ce que je fais ici? On retrouve ces phénomènes dans tous les secteurs d'activité. Prenez par exemple, l'infirmière personnelle d'Ariel Sharon. Cela fait quatre ans que l'ancien dirigeant israélien est plongé dans un coma profond. On sait qu'il n'en sortira plus. Mais son état est stable. Il n'a besoin de rien. Il ne sonne plus jamais. A part une pesée de temps en temps, il n'y a plus grand chose à faire pour cette pauvre dame. Combien de temps tiendra-t-elle?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire