mardi 23 mars 2010

Les élections françaises en 13 lignes

La démocratie française fonctionne selon un système électoral à deux tours. Mais les Français s'arrangent entre eux, en fonction de leur emploi du temps ou de leurs hobbies. En général, la moitié de la France va voter au premier tour, et la semaine suivante, c'est l'autre moitié qui s'y colle. Le scrutin majoritaire n'apporte pas grand chose, car quand la droite gagne, la première chose qu'elle fait, c'est nommer des ministres de gauche. Il y a aussi plusieurs niveaux de pouvoir, et c'est là que ça devient compliqué. Quand la gauche maintient sa position au niveau régional, on dit que c'est un « vote sanction » contre la droite au niveau national. Et bizarrement, la seule conséquence, c'est qu'on vire des ministres de gauche du gouvernement. Absurde non? Donc pour résumer, si l'électeur veut plus de ministres de gauche, il doit voter à droite au national. S'il en veut moins, il doit voter à gauche aux régionales. Bref, avec tout cela, les citoyens ont fini par se désintéresser des deux thèmes politiques majeurs du moment, à savoir la mode (liberté de choix de la tenue des femmes) et l'âge de la retraite (en particulier le cas de Jean-Marie Le Pen).

1 commentaire :

  1. Je découvre 13 lignes. Ce résumé des élections françaises est le meilleur article que j'ai lu sur le sujet. Je m'abonne de ce pas à ton fill rss.

    RépondreSupprimer