dimanche 31 janvier 2010

Lettre à France 3

Monsieur, en allumant la télévision à une heure inhabituelle, je m'aperçois que l'émission « Des chiffres et des lettres » existe toujours. Depuis 1972, presque rien n'a changé. Le décor est un peu plus coloré. Mais sinon, ce sont les mêmes vérificateurs, armés du Petit Robert, du Larousse illustré, et de leur humour percutant (« C'est un bon tirage, oserais-je dire, Arielle »). Le candidat-type est toujours un fonctionnaire de province psychorigide et dégarni, dans les quarante-cinq ans, habillé chez E5-Mode. Le public est encore là même s'il a diminué en nombre, dans les mêmes proportions que celui des églises. Seul changement: depuis peu, le jeu du « mot le plus long » est passé de neuf à dix lettres. Une révolution! Les animateurs s'y perdent et semblent perturbés par ces nouvelles règles. Les candidats eux-mêmes s'en plaignent: « Il faudra un temps d'adaptation ». On les comprend. N'oubliez pas que ces gens n'ont pas connu Internet, les générateurs d'anagrammes ou la calculette électronique. Il faut les ménager. Je vous demande donc de considérer toute autre réforme avec une grande P R U D E N C E (8 lettres, pas mieux).

1 commentaire :

  1. Your writing is always clever and a pleasure to read. Thank you for sharing your observations with us - it always manages to make me laugh!

    RépondreSupprimer