dimanche 17 janvier 2010

50.000 victimes

Alors que le bilan officiel de la catastrophe qui a dévasté Port-au-Prince est actuellement de 50.000 morts, les organisateurs du Salon de l'automobile annoncent fièrement que l'édition 2010 a déjà accueilli 49.911 visiteurs. Il faudra suivre les chiffres, car la concurrence des deux événements est féroce dans le paysage médiatique belge. Cela fait déjà trois jours qu'on nous montre des corps amputés et des visages de détresse juste à côté de la nouvelle Polo, de la Focus Econetic ou de la C3 dégarnie. Qui va gagner? "Ma petite bagnole" ou la solidarité mondiale? Du côté du Salon, l'intérêt des visiteurs se porte sur les « véhicules à faible émission de CO2 » et les « belles carrosseries de grand prestige». Tiens, ça me rappelle mon bref séjour à Port-au-Prince, il y a dix ans. Dans les rues de la capitale, il n'y avait que des tap-taps bondés, et de temps en temps une limousine de luxe aux vitres teintées. Mais le sourire des deux haïtiennes qui faisaient l'accueil sur le tarmac de l'aéroport était bien plus sincère que celui de toutes les hôtesses de Renault, de Toyota ou d'Alfa Romeo réunies.

2 commentaires :

  1. C'est fabuleux Hugo... merci pour tout!!! Plus besoin de relire Voltaire ou Diderot... Ça c'est de l'esprit critique.

    RépondreSupprimer
  2. réponse a la reponse : oui, il faut relire Voltaire;
    et il faut aussi parfois relire son texte, la ou les intérets se portent.Comme aurait dit Guitry, il y a des pluriels bien singuliers.

    RépondreSupprimer