jeudi 31 décembre 2009

Santé

En cette veille de nouvel an, je sais qu'on va beaucoup parler de « bonne santé » ce soir. Je dédie donc ce dernier billet de l'année au corps humain, qui est un vrai bijou de technologie. Je me suis coupé le doigt ce matin, en ouvrant une orange avec un couteau trop aiguisé. C'est impressionnant. Ca saigne beaucoup. Mais quelques secondes et un Kleenex plus tard, c'est fascinant de voir avec quelle rapidité le corps se met à travailler immédiatement pour reconstruire la chair entaillée. A l'heure où j'écris, la cicatrice est à peine visible. Si on compare avec une Renault Clio, une imprimante à jet d'encre ou un ordinateur portable, il n'y a pas photo. Il ne faut pas fouiller dans ses papiers pour retrouver la garantie, poireauter au téléphone pour avoir une assistance, prendre congé pour reporter l'engin chez le vendeur, et attendre dix jours pour récupérer son bien en état de marche. Non, le corps humain a cette tendance naturelle à se réparer tout seul et tout de suite. En 2010, l'industrie devrait s'en inspirer et lancer un véritable label « bio ». On pourrait alors prêter moins d'attention aux morceaux de plastique qui nous entourent. Bonne année.

2 commentaires :

  1. excellent!!
    apprécier par le corps médical... =)

    RépondreSupprimer