samedi 19 décembre 2009

3 pages en 13 lignes

Trois pages ! Deux semaines de réunions, cent nonante-deux chefs d'état, des milliers de délégués et de représentants d'organisations non gouvernementales, des milliers de manifestants et autant de policiers et d'agents de sécurité, et voilà le résultat: un document de trois pages à peine. A côté de cela, les parlementaires wallons en Californie peuvent être fiers de leur mission. Ils avaient bien bossé finalement. Mais ne critiquons pas tout en bloc. Si l'accord de Copenhague est bien maigre, c'est aussi du à une prise de conscience mondiale: il faut préserver les forêts! Et puis, ces trois pages sont tout de même assez denses, même si on peut les résumer en quelques lignes. En voici la synthèse: le Chinois pourra acheter sa première voiture, l'Européen devra revendre sa seconde voiture, l'Américain devra échanger sa grosse voiture contre une petite, et tous se cotiseront pour payer un vélo à l'Africain. Voilà. Tout le monde est content et en plus ce n'est pas obligatoire. Il n'y a qu'une question qui n'a pas été tranchée: qui va prêter son bateau aux habitants de Tuvalu?

1 commentaire :