jeudi 12 novembre 2009

Trois fois "et alors?"

Je viens d’assister à une présentation intéressante sur « comment définir les indicateurs de performance d’une entreprise ». On nous a expliqué la règle du « 3 x so what ? ». C’est simple : un chiffre n’est pas intéressant à connaitre si on peut y répondre trois fois d’affilée par « et alors ? ». Exemple : « Chef, nos ventes de parapluies stagnent à Bora-Bora. ». Réponse : « Et alors ? ». « Eh bien, c’est étrange, on n’a aucun concurrent là-bas ! ». Deuxième  « Et alors ? ». « Euh… ben on devrait faire quelque chose car les autres marchés, eux, ont décollé. ». « Et alors ? ». Dans ce cas exemplatif, il est évident que cela n’a aucun intérêt de s’évertuer à vendre des parapluies sur une île connue pour ses paysages paradisiaques ensoleillés. Cet indicateur n’est pas significatif pour l’activité d’une entreprise mondiale d’accessoires en tous genres. La règle du 3x « et alors ? » peut aussi servir dans le domaine privé. « Chéri, c’est la troisième fois cette semaine que tu rentres et mets tes pieds sous la table en râlant ». « Et alors ? ». « Ensuite, tu ne dis rien pendant le repas et tu lis ton journal à table ! ». « Et alors ? ». « J’espérais une autre vie avec toi, tu vois ! ». « Et alors ? ». Comme on peut le constater, la règle du 3x « So what ? » permet d’éviter certains vrais débats, sans pour autant les évacuer.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire