dimanche 8 novembre 2009

Président

Il paraît que c'est devant son miroir, en se rasant, que Nicolas Sarkozy a décidé un jour qu'il serait Président de la République. Ça a du être un moment incroyable. Il faut des événements comme ceux-là pour donner un coup de fouet à la carrière des grands hommes. J'ai donc tenté de faire la même chose ce matin. Je me suis regardé, le visage à moitié couvert de mousse blanche, un rasoir à 4 lames dans la main droite... et là j'ai eu un trou. Qu'est-ce que je peux bien devenir? C'est vrai, en Belgique, il n'y a pas de grandes fonctions impressionnantes, comme "Président de la République". Il y a bien des "Premiers ministres ad interim", mais ils sont rarement francophones. Et puis, c'est plutôt un poste qu'on obtient quand on dit ne pas le vouloir. Je ne peux pas non plus devenir "Maire de Bruxelles". Il y a en a 19. Et en plus, on dit "Bourgmestre" chez nous. "Maire", ça donne envie, ça fait "important", "puissant". Mais "bourgmestre"... C'est comme "Ministre-président à double casquette", ce n'est pas très sexy. C'est dur d'avoir une ambition dans ce pays. Aïe, ça y est, je me suis coupé.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire