mardi 27 octobre 2009

Cinquecento

Les révélations fracassantes se succèdent ces derniers jours. Ainsi donc on apprend que la plupart des Fiat 500 d'occasion, même celles qui n'ont que quelques milliers de kilomètres, seraient recalées au contrôle technique parce qu'elles n'ont aucune adhérence. "Ce qui est très dangereux", précise un expert. Le gang de l'automobile est donc divisé en deux courants, qui vivent en vases clos. D'un côté, il y a le gang des voitures neuves, et son armée de vendeurs qui peuvent fourguer pour 20.000 euros, n'importe quelle bout de ferraille équipé d'un ordinateur de bord, sans aucun contrôle. De l'autre, il y a le gang de l'occasion qui, via le contrôle technique, vous fait faire la file une fois par an et quelques allers-retours au garage, pour essayer de vous soutirer encore quelques centaines d'euros sur votre vieille poubelle. En gros, pour mettre sur le marché une voiture neuve, il y a moins de contrôle que pour revendre une occasion. Alors qu'on s'apprête à voir le nombre de seniors exploser dans les années à venir, le jeunisme a encore de beaux jours devant lui.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire