lundi 1 octobre 2007

Tintin au Tibet

Proportionnellement, si la Chine avait la même structure institutionnelle que la Belgique, elle serait dirigée par 15000 ministres. Si on compte les voitures de fonction, ce ne serait pas bon pour l’environnement tout ça… Il y aurait aussi 900 langues officielles. De quoi faire concurrence avec les budgets de traduction de la Commission européenne. On y tiendrait des élections tous les deux jours, pour élire les représentants du peuple aux 1500 niveaux de pouvoir du pays. Les fêtes nationales, des régions ou des communautés seraient célébrées pendant plus de 300 jours fériés par an. Le pays serait divisé en 3000 provinces. Il y aurait aussi 176700 bourgmestres. Il paraît que c’est bien payé, bourgmestre. Il y aurait 300 informateurs, 300 démineurs, 300 formateurs, 300 explorateurs. En toute logique, la formation d’un gouvernement pourrait durer près d’un siècle. En effet, en cas de crise, les 13500 ministres d’Etat seraient consultés. C’est un peu caricatural. Pourtant, malgré cette complexité, la Chine serait gérée sans problème. Car contrairement à ce qu’il se passe en Belgique, il n’y aurait pas de fuite dans la presse.

1 commentaire :

  1. Il y a une erreur grave dans cet article : il n'y a pas d'élections en Chine !
    :-))

    RépondreSupprimer