vendredi 5 octobre 2007

Libre chute

J'ai cru ne pas bien comprendre le titre principal à la une du quotidien Le Soir du jeudi 4 octobre : "Le chômage wallon en chute libre". J'ai l'impression que l'expression "en chute libre" n'est pas la plus adéquate. En effet, si le chômage baisse, c'est plutôt une bonne nouvelle. Or, il me semble que l'expression "chute libre" est plutôt utilisée dans un contexte négatif. Vérification sur Google. En passant les pages qui parlent de "saut en chute libre", on y trouve ceci: "Le dollar américain en chute libre", "Sécurité des ascenseurs en chute libre", "Le moral des ménages en chute libre", "L'image des Etats-Unis en chute libre dans le monde", "Statistiques de fréquentation du site en chute libre", "Marchés boursiers en chute libre", "La pratique sportive en chute libre", ou encore "Nos ventes sont en chute libre". Bref, dans tous les cas, il s'agit d'une mauvaise nouvelle. L'expression "en chute libre" n'est donc pas appropriée au sursaut du marché de l'emploi en Wallonie. Et la définition du concept justifie à peine cette incongruité journalistique: "Une chute libre est un mouvement accéléré sous le seul effet de la pesanteur."

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire