dimanche 23 septembre 2007

Journée sans Sarkozy

Face à l’omniprésence médiatique actuelle du Président de la République, un sociologue français a lancé l’idée d’organiser, le 30 novembre prochain, une journée « sans Nicolas Sarkozy ». Il demande à tous les journalistes de ne pas parler de leur président ce jour-là. Pas une ligne, pas une image, pas un son sur ses faits et gestes ne doit sortir des studios ou des rédactions. C’est à la mode. Il y a déjà des journées sans voiture dans toutes les grandes villes du monde. Il y a la traditionnelle journée mondiale sans tabac tous les 31 mai. Il y a aussi des boycotts organisés, par exemple à l’encontre des grands groupes pétroliers, avec des journées où l’on ne fait pas le plein. Il y a des journées sans télévision. Ou des journées sans Internet, pour lutter contre les tarifs de connexion trop élevés. Il y a eu aussi cet appel mondial à l’économie d’énergie, où il fallait éteindre toutes les lumières chez soi pendant quelques minutes. C’est terrible. Après la voiture, le tabac, la télévision, l’Internet, l’essence et l’électricité… les Français viennent de se rendre compte qu’ils ne pouvaient plus se passer de Nicolas Sarkozy.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire